JEV 2018

Erreur de mémoire et vieillissement : effet de la menace du stéréotype sur le type d'erreurs


Date
Localisation
Chambéry, France

La mémoire tend à se dégrader avec l’âge, les personnes âgées (PA) commettent no- tamment davantage d’erreurs. Ces difficultés sont majorées par la menace d’un stéréotype négatif lié à l’âge. Cette étude explore si les erreurs de reconnaissance proviennent d’une moindre distinctivité de la trace mnésique ou d’une taxation des ressources exécutives selon la menace du stéréotype. 33 jeunes adultes et 33 PA saines ont réalisé un apprentissage incident de 16 photogra- phies. Dans une tâche de reconnaissance oui/non subséquente, les cibles à apprendre étaient mélangées avec des distracteurs soient très proches visuellement (même exemplaire, différentes images), reliés sémantiquement (même catégorie, deux objets différents) ou non reliés (deux catégories différentes). 18 participants de chaque groupe ont reçu des instructions plaçant une menace du stéréotype pour les âgés (test de mémoire où les jeunes adultes sont meilleurs que les PA), alors que 15 personnes de chaque groupe ont reçu des consignes non menaçantes (test de perception où les jeunes sont aussi bons que les PA). Les deux groupes commettent davantage de fausses reconnaissances pour les items proches visuellement des cibles. Cette différence est particulièrement marquée pour les PA, alors qu’il n’existe pas de différence entre les deux groupes pour les autres conditions. Étonnamment, les deux groupes tendent à être légèrement affectés négativement par la menace du stéréotype. Ainsi, l’émergence des connaissances épisodiques dépendrait de la distinctivité de la trace mnésique chez les jeunes adultes et les PA sans trouble cognitif. La sensibilité des PA à la proximité visuelle est en faveur de l’hypothèse d’une moins bonne résolution mnésique plutôt qu’un déficit majoritairement exécutif. L’absence d’effet de la menace du stéréotype dans le vieillissement pose la question de la bonne induction de cette menace ou de l’importance de la phase où elle est appliquée (récupération versus encodage).

Mots-Clés : vieillissement cognitif, faux souvenirs, qualité de la trace mnésique, menace du stéréotype