Le rôle de la réserve cognitive dans le déclin cognitif associé à la prise de retraite : Analyses descriptives du niveau de complexité de l’occupation professionnelle

SQRP 2022

Date
Apr 21, 2022 14:00 — 15:30
Lieu
Saint-Sauveur, Qc, Canada
246 Chem. du Lac-Millette
J0R 1R3 Saint-Sauveur

Contexte théorique: Une première étude portant sur l’effet de retraite dans le déclin cognitif révèle une hétérogénéité dans les profils cognitifs des retraités. La réserve cognitive, notamment déterminée par la complexité de la profession, pourrait expliquer ces différences.

Objectif : L’objectif global est d’examiner le rôle de la réserve cognitive au sein de la relation entre la prise de retraite et le déclin cognitif. Une première étape consiste à explorer de manière descriptive la complexité de la profession auprès d’un échantillon de participants de l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement.

Méthode : L’échantillon est constitué de 721 retraités (Mâge = 59,88, ÉT = 5,38) et de 721 travailleurs (Mâge = 59,92, ÉT = 5,53) aux caractéristiques sociodémographiques similaires. Des données nominales de l’emploi sont classées avec le dictionnaire des titres professionnels à partir des scores de complexité des tâches professionnelles selon le niveau d’interaction avec les données, le personnel et le matériel.

Résultats : Chez les travailleurs et les retraités, la complexité de données est positivement corrélée à celle du personnel (rs= 0,35** à 0,39**) alors que la complexité du matériel s’associe négativement à celle du personnel (*rs*= -0.41** à -0.43**) et des données (*rs*= -0.08* à -0.23**).

Conclusion : Ces résultats illustrent des profils similaires de relations entre les trois facteurs de complexité professionnelle pour les travailleurs et les retraités suggérant une approche innovante pour mesurer le rôle de la réserve cognitive dans le déclin cognitif associé à la prise de retraite.